dimanche 10 août 2014

Haricots rouges à la créole

Recette trouvée sur Marmiton.org

Une recette bien relevée.

Ingrédients :

250 g d'haricots rouges (attention si vous utilisez des haricots en boite ce plat devient GP)
2 oignons
3 gousses d'ail
1 morceau de gingembre frais (moi je l'ai mis en poudre)
un peu de 4 épices
1 cuillère à café de curcuma
4 piments des îles (facultatif) (moi j'ai mis du piment de Cayenne en poudre)
1 pincée de gros sel
sel, poivre
2 cas d'huile d'olive

Réalisation :

Attention, si on utilise des haricots secs, un temps de trempage de 10 heures environ, est nécessaire (pendant la nuit) ainsi qu'une cuisson couverte de 2 heures à feu doux. L'objectif recherché étant que les grains soit fondant sous le palais. Vous pouvez aussi y parvenir gâce à une cocotte ou un autocuiseur. Pensez à conservez une partie du jus de cuisson (très riche en vitamines) et nécessaire pour la recette.
Écrasez les gousses d'ail, le gingembre, le piment et le gros sel dans un pilon ou un petit mixer pour obtenir une pâte homogène.
Coupez finement les oignons.
Dans une casserole, chauffez 2 cuillerées d'huile d'olive avant d'y incorporer les oignons jusqu'à ce qu'ils obtiennent une teinte rousse.
Faîtes revenir alors le mélange d'épices écrasées dans la casserole. Ensuite le curcuma, afin de les parer d'un beau jaune vif.
Ajoutez immédiatement les haricots rouges avec leur jus, le quatre épice, bien remuer le tout.
Laissez cuire une quinzaine de minutes en veillant à remuer de temps en temps et en écrasant délicatement environ 1/3 des haricots jusqu'à ce que le jus prennent l'aspect d'un velouté crémeux.
Salez, poivrez.
Servez chaud, comme accompagnement d'un cari de poulet, d'un rougail saucisses ou autres.
Remarques : On peut aussi appliquer cette recette aux pois du cap et aux haricots blancs (secs)
Très bon et bien relevé comme nous aimons.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

PENSER A CLIQUER SUR "M'INFORMER" POUR VOIR LA RÉPONSE A VOTRE COMMENTAIRE

CLIQUER SUR "RÉPONDRE" LORSQUE VOUS VOULEZ RÉPONDRE A UN COMMENTAIRE